J'utilise la tôle de la même façon que le musicien utilise le contrepoint, c'est-à-dire que je tente de faire chanter en toute indépendance apparente des formes mélodieuses superposées, de telle manière que leur vue simultanée laisse clairement percevoir au sein d'un ensemble cohérent, la beauté linéaire et la signification plastique de chacune d'elles, en lui ajoutant une dimension supplémentaire née de sa combinaison avec les autres.                     

1/1